top of page

Illustrer la révolution numérique

Pourquoi j'ai décidé de réaliser mes propres visuels pour illustrer mon blog et comment je me suis pris au jeu.

une table a dessin avec un carnet de croquis, des pastels et une illustration représentant une main qui éteint un smartphone pour illustrer un article sur comment illustrer la révolution numérique

Un souci de cohérence formelle

 

Quand j’ai débuté ce blog au printemps 2021, j’avais identifié pas mal d’éléments où investir mon énergie : recherche des sujets, documentation, écriture bien-sûr, organisation du site et design. Subsistait une zone d’ombre que je n’avais pas identifié de prime abord : les illustrations, leur collecte, leur sélection et leur cohérence.

 

Très vite, la recherche d’illustrations sur la toile ou à travers des banques d’images s’est avérée décevante. Le thème du numérique n’est visiblement pas celui qui inspire le plus les créateurs, et je me retrouvais toujours plus ou moins avec les mêmes sujets, dans une esthétique qui ne me plaisait pas vraiment. Sans compter la question du copyright.

 

Dans un second temps, au fur et à mesure que mon blog s’enrichissait de nouveaux articles, un autre problème a émergé :  celui de la cohérence d’ensemble des visuels publiés sur mon site. Au bout d’une année d’existence, l’hétérogénéité des illustrations sautait aux yeux et nuisait à l’aspect visuel de mon site, tout en compromettant la lisibilité de ma ligne éditoriale. Je devais réagir. 

 

Un projet un peu fou

 

C’est ainsi qu’à émergé ce projet au début un peu fou de réaliser mes propres illustrations.  Cela impliquait bien sûr une séquence supplémentaire dans le process de publication d’un article, séquence relativement chronophage. Cela m’obligeait aussi à un effort rétroactif en substituant les visuels des articles déjà publiés par des illustrations originales. Ce travail de relifting allait en outre devoir s’appliquer à l’illustration de la page d’accueil. Avec un temps de réalisation par illustration oscillant entre 1h et 3h selon la complexité du sujet, la mission s’avérait un défi assez conséquent.  Qu’importe, le jeu en vaut la chandelle et j’ai toujours aimé dessiner.  Je décide donc à l’automne 2022 de relever le défi.  L’illustration de l’article sur « les écrans, les jeunes et la lecture » sera ma première réalisation.

 

Un mode opératoire vite installé

 

Mon souci de cohérence visuelle étant le déterminant premier de ma démarche, il convenait de définir d’emblée un processus créatif et une technique me permettant d’obtenir le résultat escompté.  Très vite mon choix se porte sur le dessin au crayon, colorisé avec des pastels.  Je fais divers essais de couleurs afin de définir une palette graphique en phase avec les autres éléments visuels de mon site.


Ma palette graphique :

une palette couleurs réalisée avec des pastels caran d'ache pour les besoins de l'illustration du blog nosviesnumeriques.net

Ensuite, le mode opératoire se met en place de manière assez fluide et organique. Il n’a d’ailleurs quasiment pas changé depuis les débuts, ce qui semble prouver que les choix de départ étaient les bons. Je commence par un travail d’inspiration sur le net à partir des mots-clés du thème de l’article. Ensuite, j’essaye d’en faire une synthèse personnelle qui me permet de m’atteler au dessin au crayon graphite. Il m’arrive de partir sur de fausses pistes, je reprends alors la planche à dessin. Une fois satisfait du motif, je le colorise avec mes pastels en piochant dans les couleurs de ma palette – je peux m’autoriser quelques pas de côté si le sujet le justifie – puis je repasse les traits principaux au crayon gras. 

Un hommage discret à la ligne claire du maître de la BD belge

Viens enfin le temps de la capture numérique du dessin, j’en profite pour utiliser les fonctions magiques de mon smartphone pour pousser un peu la saturation des couleurs, la luminosité et appliquer un filtre couleur un peu chaud, raccord avec les autres éléments visuels de mon site. Un coup d’airdrop, et voilà l’image sur mon disque dur avant de rejoindre mon blog.

 

Comment je me suis pris au jeu

 

Progressivement, et bien qu’il ne fût pas inscrit initialement dans mon projet éditorial, ce travail d’illustration de la révolution numérique a trouvé sa vraie raison d’être. Désormais le travail d’écriture et celui d’illustration cheminent de pair. Il est devenu assez fréquent que je me lance sur l’illustration avant que le travail d’écriture soit achevé.  Et une illustration réussie peut même devenir un moteur pour mener le travail d’écriture à son terme, ou simplement hâter ce dernier.  Il m’arrive même de penser à l’illustration avant même d’avoir commencé le travail de rédaction.

 

Autre élément  capital, cette activité créative me procure une vraie satisfaction intrinsèque. Avec un quotidien professionnel où les écrans sont omniprésents, l’utilisation d’outils antérieurs à la révolution numérique, le maniement du crayon, le grain des pastels qui accroche le papier, le jeu de la lumière naturelle sur les couleurs, tout cela me procure un vrai plaisir de « faire » et me propulse dans une autre dimension, plus matérielle, plus sensuelle. 

 

Défi relevé ? à vous de juger...



Comments


IMG_1666_recadree_vive.jpg

Jean-Alexis Toubhantz

  • LinkedIn Social Icône

Bienvenue sur mon blog. Au fil des articles publiés sur nos vies numériques, j’interroge les opportunités comme les menaces de la révolution numérique pour notre quotidien, nos sociétés démocratiques, notre vie culturelle, les prochaines générations, etc.

Abonnez-vous
au feed

Merci pour votre envoi

bottom of page